recrutement

J'ai eu envie de donner cette page ... à Karine que j'ai eu le plaisir d'accompagner dans sa reconversion

De Contrôleur de gestion à Consultante chasseuse de tête.

 

Nous avons tous une valeur unique

 

Je suis issue du monde de la finance d’entreprise, ex-contrôleuse de gestion dans le secteur industriel pendant plus de 8 années j’ai décidé de sauter le pas et de devenir consultante en recrutement.

Avant j’étais en retrait (en back office) : j’analysais les données, je les présentais éventuellement.  Mais mes contacts avec les autres fonctions ne se faisaient que dans le but de pouvoir alimenter mes analyses d’écart.

Je découvre petit à petit mon nouveau métier. La part d’ombre se dissipe. Plus de doutes je suis au bon endroit. Je suis une consultante. Enfin !

 C’est comme si j’avais changé de dimension, changé d’univers. Et aussi changé de groupe d’appartenance. Les codes ne sont plus les mêmes. Les enjeux ne sont plus les mêmes. Les attentes de mon manager envers moi ne sont plus les mêmes. Mes propres attentes ne sont plus les mêmes.

Je ne peux plus porter les mêmes vêtements qu’avant. Tout ce que je porte doit être en accord avec l’image que je veux projeter de moi, du cabinet. Plus le choix ! Moi qui était habituée aux tenues casual (tout en restant chic!). Mon look à présent est plus classique, plus sobre. Il faut avoir l’air plus « professionnel ».

Les consultants n’ont rien à voir avec les financiers. Plus habitués à la communication orale, et à l’échange. Tout est dans l’oralité et le relationnel avec eux. Ils s’expriment beaucoup, font de grands gestes.

Ça fait maintenant qq semaines que je vois passer des candidats en entretiens toute seule. Faire passer des entretiens s’avère intéressant voire passionnant. Pourquoi c’est aussi intéressant ? Le candidat type n’existe pas. Ils ont tous un parcours différent. Une histoire de vie différente. Ils jonglent tous avec des situations personnelles différentes.  Même si leurs ambitions peuvent souvent se rejoindre les candidats expriment tous une émotion unique. Ce qui rend les échanges uniques.  Ce moment prend des allures de rencontre. Rencontre qui peut même déboucher sur des confidences.

En plus, Eviter de se laisser embarquer par les émotions du candidat n’est pas chose simple. Il faut être capable de sentir ce qu’il ou elle dégage sans se laisser atteindre. Pour garder son objectivité. Laisser parler l’autre non pas pour lui faire dire ce que l’on veut entendre mais lui laisser l’opportunité de le dire avec ses propres mots.

J’en arrive à me dire que ma sensibilité, mon quotient émotionnel me seront très utiles.

Serait-ce ma valeur unique ?

Et vous connaissez-vous votre valeur unique ? L’employez-vous dans votre vie professionnelle ?

Karine


Articles similaires

Abonnez-vous à ma newsletter : 

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

fermer la fenetre

N'oubliez pas !

LES 7 CLÉS DE LA RECHERCHE D'EMPLOI

- GRATUIT -