Coaching

De quoi parle t-on ? Peut-on délaisser l'évaluation de la performance ? Comment recruter demain ?

Les Compétences techniques, les hard skills, sont liés au monde taylorien, à l'industrie du début du 20e siècle qui recherchait la maîtrise du métier, les bons gestes, le respect des règles et du chef.

Depuis les années 80-90, on parle de soft skills, pour désigner les compétences comportementales, qui permettent à l'entreprise de faire face à la complexité et à imprévisibilité du monde.

Aujourd'hui, notre valeur ajoutée réside dans la qualité de la relation que nous nouons avec nos clients, nos collègues, notre équipe...et notre capacité à les conseiller sur divers sujets. Les soft skills ( ou compétences douces ) désignent les habiletés comportementales, qui prennent de plus en plus le pas sur le socle de l'expertise.

Les entreprises sont de plus en plus sensibilisées à ces aptitudes relationnelles, situationnelles et émotionnelles... le danger est par contre de recruter "de bon petit soldat" ... des profils dont les attitudes collent à ses codes, ses usages, ses valeurs... ce qui conduit au clonage des collaborateurs ( en tant que recruteurs ... difficile de ne pas y échapper !).

De plus, ces soft skills doivent pouvoir être démontrées en situation, telles les capacités à gérer le flux d'information, à coopérer, s'autogérée, apprendre à apprendre.

Le futur d'un société est dans le collectif, hétérogène, atypique, qui combinées les unes aux autres, avec des profils additionnels, font le force de l'équipe...

L'intelligence collective va devenir le nerf de la guerre ... les sociétés vont devoir intégrer des profils singuliers, porteurs de mad skills ( compétences folles).

Là, nous parlons d'originalité, esprit décalé, d'autonomie de pensée, d'aptitude à innover, à défendre une opinion face à la majorité....recruter des "rebelles constructifs" en quelque sorte.

Du coup le rôle des DRH va devoir être de

Faire un diagnostic du stock de compétences collectives

De rechercher les talents cachés, les zèbres dans l'entreprise

De créer un environnement favorable à l'épanouissement de ces salariés afin qu'ils donnent toute leur mesure.

VALORISER LA DIFFÉRENCE

 

Les CV et lettre de motivation ne vont plus suffire ... il va falloir mettre en avant la cooptation sur les réseaux sociaux, les hackathons... et apprécier que son salarié est envie de bouger au bout de quelques mois car en monde projet....

 

A bon entendeur, salut !

 

 

 

 

 

 

 


Articles similaires

Abonnez-vous à ma newsletter : 

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Conditions générales de vente